Le taping élastique a connu un boom de popularité depuis le début du siècle, en particulier chez les sportifs, mais aussi dans le domaine de la rééducation médicale. Aujourd’hui, les images de sportifs d’élite arborant ces bandes de tape sont monnaie courante. De même, de nombreux utilisateurs de taping décrivent leurs effets bénéfiques, tant au niveau de la douleur que du mouvement.

Bien que de nombreuses recherches aient été menées sur le taping rigide (tape « classique » blanc), les études scientifiques n’en sont qu’à leur balbutiement en ce qui concerne le taping élastique, et la question demeure : est-ce que ça fonctionne ?

Comment fonctionne le taping élastique ?

Pour être honnête, une lecture attentive des études scientifiques nous apporte la réponse suivante : on ne sait pas exactement ! Plusieurs pistes ont été explorées et différentes hypothèses peuvent aujourd’hui être proposées.

La plus vraisemblable et celle qui semble à priori la plus logique est un effet direct sur la douleur. En effet, la présence de douleur au mouvement change la manière de bouger : par exemple lorsqu’un genou est douloureux au mouvement, une boiterie apparaît et la démarche change. Selon plusieurs chercheurs, le taping agit en diminuant la douleur en stimulant les récepteurs nerveux de la peau et des couches inférieures, et de ce fait favorise un mouvement normal et sans douleurs.

Une autre piste qui reste à explorer est un effet directement mécanique, comparable à une chevillière par exemple. Selon la tension appliquée, le « cobaye » ressent une sensation de maintien et de sécurité. Étonnamment, à ce jour on ne sait pas encore à quel point cet effet mécanique est important.

Une amélioration de la circulation sanguine locale (sous le tape) ainsi que de la circulation lymphatique ont été mesurées et participent probablement au bénéfice de l’application de taping.

Quelles sont les indications ?

A nouveau, il ne suffit aujourd’hui plus seulement de ressentir un effet bénéfique pour proclamer que le taping est efficace, mais des études scientifiques doivent le prouver sur un grand nombre de personnes. Les applications de taping sont multiples pour ne pas dire infinies et seule quelques-unes ont pour l’heure été étudiées de manière sérieuse.

Les quelques recherches effectuées dans ce domaine montrent un effet positif du taping d’épaule, par une diminution de douleur et une amélioration du mouvement, de la colonne lombaire et cervicale, ainsi que pour la cheville. Une diminution d’œdème lymphatique ainsi qu’un changement de l’activité musculaire (détente ou contraction) a aussi été montrée.

Il est important de relever que si d’autres applications n’ont pas été étudiées, cela signifie pas qu’elles ne sont pas efficaces mais simplement que l’on ne connaît pas encore leur efficacité sur de grandes populations et que l’on se fie au résultat que l’on obtient soi-même !